AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PETITES CHRONIQUES LITTERAIRES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
MATHURIN



Messages : 54
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: PETITES CHRONIQUES LITTERAIRES    Mer 9 Avr - 15:49

PETITES CHRONIQUES LITTERAIRES
(merdique, mais j'aime ça)






Le silence des agneaux
Thomas Harris
Editions: Mazarine - Pocket
Parution: 1990
Nombre de pages: 386 pages
Genre: Thriller

Quatrième de couverture:
Il s'appelle Hannibal Lecter. Il est psychiatre. Emprisonné à vie pour une série de meurtres sanglants, il est la plus grande autorité du pays en matière de démence criminelle. Pour comprendre les motivations secrètes d'un psychopathe qui terrifie l'Amérique, la police a besoin de ses "intuitions". Mais Lecter n'accepte de communiquer qu'avec Clarice, jeune agent spécial du FBI. Si elle veut bien lui parler d'elle-même, de son enfance, de ses peurs intimes, peut-être l'aidera-t-il à trouver le tueur... Ou le tueur à la trouver...

Anthony Hopkins, l'inoubliable Hannibal Lecter dans l'adaptation du Silence des Agneaux au cinéma

Ce que j'en pense:
Encore une fois, je ne pourrais m'empêcher de faire le lien dans cette chronique entre l'adaptation cinématographique de Jonathan Demme OH COMBIEN excellente et le livre de Thomas Harris, je vais être clair, le livre est encore une fois bien meilleur sous de nombreux aspects. Et heureusement.

Nous retrouvons la plupart des personnages présent dans "Dragon rouge", Crawford n'est plus que l'ombre de lui même, stressé et amaigri par le mauvais sort qui s'acharne sur sa vie, sa femme atteint d'un cancer est proche de mourir et son amis Will Graham totalement défiguré par "la Mâchoire" à la fin de l'enquête précédente est un événement qui n'a pas fini de le hanter, Will Graham définitivement Out des services du FBI n'est pas présent dans "Le silence des agneaux", seulement son souvenir.

On retrouve Hannibal Lecter le docteur psychopathe, pour notre grand plaisir ce personnage culte devient le personnage central de l'histoire, toujours égal à lui même il continu à foutre la merde dans le cerveau des gens qu'il rencontre, et cette fois ci ce sera une jeune étudiante du FBI (un nouveau personnage!) Clarice Starling qui en fera les frais. Crawford qui l'enverra à l'origine pour tenter une dernière fois de lui faire remplir un dossier pour les études de la police (qu'il à toujours refusé de remplir) ce verra confier un petit secret, Il l'invitera à aller voir dans un hangar... elle y trouvera une voiture ou se trouvera à l'intérieur une tête dans un bocal de formol avec une chrysalide dans la bouche.

A la même période des femmes sont kidnappées en Amérique, Quand la première victime est retrouvée dans une rivière, Clarice et Crawford missionnés pour l'autopsie retrouvent une chrysalide dans sa bouche, le lien entre elle est la tête retrouvée dans la voiture est immédiatement fait, ils comprennent que Lecter en sait plus sur ce nouveau psychopathe. Clarice retourne alors à l'asile pour essayer de lui faire cracher le morceau "sans qu'il ce doute qu'ils savent" mais Hannibal est bien plus malin que cela... Les choses s'accélère quand c'est la fille du sénateur qui se fait enlever par Buffalo bill, les promesses fuses pour Lecter, on lui promet une cellule avec fenêtre si celui ci coopère... Tout ne ce passera pas comme prévu.

Le tueur, (un certain buffalo bill) est alors recherché, ce psychopathe transexuel prend un malin plaisir à laisser pourrir quelques jours ses victimes dans une cave avant de les tuer et de leurs retirer leurs peau pour s'en faire des vêtements.

Le Sphinx tête de mort, Acherontia atropos

Les personnages sont très travaillés, que ce soit Crawford beaucoup plus volubile et profond, Lecter encore plus manipulateur et machiavélique et Clarice Starling perdue et tiraillée par des sentiments opposés. Les discutions entre Lecter et Clarice sont inoubliables et beaucoup plus poussées et profondes que dans le film, d'une intensité rare ! Je me suis régalé à dévorer les chapitres ou ils échangent, en voulant manipuler Lecter pour lui faire avouer et avoir son aide c'est finalement elle qui s'auto-analysera, Lecter rentrera tout doucement dans son esprit et la guérira de son mal le plus profond, celui d'avoir était traumatisé dans son enfance par les cris des agneaux qui partent à l'abattoir, on comprend mieux le titre maintenant... Le style de l'écriture est toujours aussi bon, simple et accessible, à la portée de n'importe qui même des plus jeunes.  
"Le silence des agneaux" est-il parfait ? Non... la fin est à mon gout un peu bâclée, il manque un "je ne sais quoi" entre les chapitres 54, 55 et 56 qui me chagrine, comme si il manquait des événements en tout cas des infos, Je n'en dirais pas trop mais "le hasard fait bien les choses" Clarice Starling est trop rapidement en contact avec le tueur, l'histoire ce termine alors un peu brutalement... De plus, on n'obtient que très peu d'infos sur la suite de la vie de Crawford et encore moins sur la vie d'Hannibal Lecter, une impression de fin "vite torchée". Enfin un bon point pour l'adaptation cinématographique qui a prit la liberté de rendre la fin plus complexe. J'aime quand même beaucoup ! 18,5/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Dragon Rouge
Thomas Harris
Editions: Mazarine - Pocket
Parution: 1981
Nombre de pages: 418 pages
Genre: Thriller

Quatrième de couverture
Une série de meurtres terrifiants secoue les États-Unis. Tous suivent le même rituel d'horreur, tous sont signés d'un mystérieux Dragon rouge.
Un homme est sur une piste. Il s'appelle Will Graham. Il a déjà démontré par le passé sa curieuse aptitude à se mettre dans la peau des psychopathes, à adopter leur point de vue, à deviner leurs pulsions les plus secrètes. Dans cette sinistre traque, il doit rencontrer dans sa prison un autre monstre : le diabolique Hannibal Lecter. Pour Graham, commence une lente descente aux enfers, dans les recoins les plus sombres du psychisme de ces meurtriers en série, au risque de s'y perdre...

Le dragon rouge, symbole de force

Ce que j'en pense:
Avant d'avoir lu le livre, j'avais déjà vu les deux films tiré de ce livre, le "Manhunter" de Michael Mann de 1986 et le "Dragon Rouge" de Brett Ratner sorti en 2002, si de ces deux films je préfère largement celui de 2002, des deux aucuns n'arrivent à la cheville du roman de Thomas Harris, "Manhunter" étant surtout beaucoup plus fidèle à la première partie du livre quand "Dragon rouge" (le film) est plus fidèle à la seconde parties du livre, les deux reprenant évidemment le dénouement mais en oubliant complètement l'adaptation des chapitres sur l'enfance du tueur, c'est un peu dommage. Coté personnage, j'ai plus facilement pu mettre le visage du Dragon Rouge de Michael Mann, cent fois plus charismatique avec son visage à demi masqué d'un collant rouge que le Dragon rouge de Brett Ratner, invisible et trop neutre. De Will Graham j'ai aussi préféré l'acteur de 1986 alors que je préfère largement le Crawford de 2002. Quant à Hannibal Lecter... la question ne se pose même pas ! le visage d'Anthony Hopkins apparaissait naturellement à chaque fois que je lisait le personnage. On dit souvent qu'il ne faut pas regarder les films adaptés des livres avant mais pour moi qui ne suis pas un grand lecteur et qui lisait pour la première fois un thriller, moi qui suis toujours habitué à lire des histoires vraies ou des biographies, je dois bien avouer que le visionnage des films m'a bien aidé à rentrer tout de suite dans l'histoire et sans aucuns temps d'adaptation.

Pour bien aider, avouons de suite que ce roman est exceptionnel, que la lecture est très facile et le style très simple. on a envie de connaître la suite, la fin... Alors je n'ai eu aucuns soucis à m'y intéresser, mieux j'ai redécouvert l'histoire du Dragon Rouge, c'est passionnant, bien ficelé, les événements ne sont jamais prévisibles et surprennent toujours, la fin est totalement inattendu ! je me suis facilement attaché aux personnages et me suis parfaitement projeté dans leurs environnements, les personnages sont très travaillés, Will Graham l'ancien du FBI à la "retraite" convaincu par l'agent Crowford de rempiler pour une dernière affaire est un agent torturé depuis qu'il a dû tuer, mais c'est aussi le meilleur de tous, le seul capable selon Crawford de rentrer dans la tête des tueurs, et le FBI en a bien besoin car un tueur au doux surnom de "la Mâchoire" pour sa manie de manger la langue de ses victimes avec le dentier de sa grand mère, s'amuse au même moment à massacrer des familles entière les jours de pleines lune. Le tueur, Francis Dolarhyde, armoire à glace et véritable psychopathe n'a qu'un seul maître, le Dragon Rouge, auquel il obéit. un Dragon Rouge qui c'est inscrit peu peu dans son esprit après avoir souffert d'une enfance difficile, et le Dragon à faim, faim de sang et de meurtres... Dolarhyde est aussi très fan du docteur Hannibal Lecter qu'il prend comme un exemple... 

Le tueur de Manhunter, adaptation de Dragon Rouge de Michael Mann, le plus crédible selon moi

Dragon Rouge, c'est la première apparition de Lecter, ce docteur, psychiatre muni d'un intelligence incroyable est capable de pénétrer la psychologie de ses interlocuteurs, ils fascinent et manipulent, utilise un langage qui met en confiance pour mieux apprivoiser ses clients, mais derrière tout ça ce cache avant tout un tueur d'une grande dangerosité qui n'éprouve aucune pitié ni remords, ne lui serrez pas la main, il serrait capable de vous la bouffer ! Will Graham lui demandera de l'aider pour coincer "la mâchoire" mais tout ne se passera pas comme prévu... et je n'en dirait pas plus sous peine de spoiler la fin. Ce serait con !

Franchement un super livre, cent fois meilleur que ces adaptations cinématographiques, une super histoire qui, grâce à des chapitres de plus en plus courts donne l'impression que les événements arrivent de plus en plus rapidement. Une introduction parfaite au chef d'oeuvre "Le silence des agneaux" Excellent ! 18,5/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Mein Kampf
Adolf Hilter
Editions: NEL
Parution: 1934
Nombre de pages: 690 pages
Genre: Politique

Quatrième de couverture
De nombreux articles de presse et quelques ouvrages récemment publiés ont déjà permis au public français de se rendre compte des principaux caractères du mouvement hitlérien. Il lui était cependant impossible d'aller puiser aux sources même de la nouvelle doctrine, soit, une explication complète de la vague puissante qui soulève si violemment nos voisins, soit un pronostic bien fondé sur les dangers qui en résultent pour le France. Cela parce que Hitler a jusqu'ici obstinément refusé de laisser publié en français Mein Kampf... Nous avons pensé qu'il était d'intérêt national de passer outre ce refus quelles que puissent être... les conséquences de notre initiative. Nous publions donc la traduction complète de l'ouvrage doctrinal de Hitler. Pour lui laisser toute sa valeur documentaire nous n'avons pratiqué aucune coupure dans le texte... nous nous sommes strictement abstenus de lui ajouter une annotation ou un commentaire quelconque.

La grave crise allemande des années 30 précipitât la montée au pouvoir d'Hitler et de son parti Nazi

Ce que j'en pense
Je n'écris pas ici pour juger d'un programme politique et encore plus quand c'est celui d'Hitler et je ne m'y risquerais pas, j'écris pour en parler intelligemment, ce livre véhicule des idées tellement exécrables que son simple titre heurte la sensibilité des gens et encore plus de ceux dont les grands parents ont soufferts des crimes de son auteur dont cet ouvrage et l'outil principal de propagande.

En lisant Mein Kampf, on doit absolument ce mètre en tête que ce livre est en quelque sorte le manuel qui à permis l'application d'une série de crime contre l'humanité, c'est seulement en prenant conscience de cela que la lecture de ce livre devient envisageable, dans ce contexte Mein Kampf devient un livre indispensable pour notre mémoire collective, une mémoire que nous devons cultiver pour ne pas répéter de telle erreurs.

C'est donc dans un désir d'apprendre et surtout de savoir que je me suis décidé à acheter ce livre, la recherche ne fut pas facile mais mon insistance fut récompensé, l'éditeur NEL pour Nouvelle Editions Latines, édite encore cet ouvrage et c'est d'ailleurs le seul, à l'époque Hitler avait une haine totale contre la France et n'a jamais voulu faire traduire Mein Kampf en français et c'est dans un désir d'informer que l'éditeur à décidé de le traduire officieusement en version original, sans coupures, sans censures et sans commentaires ou annotations, il faut savoir que ce texte fut autorisé en France qu'a partir de 1979 alors que l'édition NEL date de 1934.

La version original allemande en deux tomes, distribuée à toutes les familles allemandes

Un mois plus tard je reçois le livre, et la surprise, Mein Kampf est un pavé de près de 700 pages, écrit en petits caractères, coupé en deux tomes de respectivement 12 et 15 chapitres et une conclusion... c'est pas du petit livre, j'ai donc pris mon courage à deux mains et j'ai commencé la lecture. Alors que dire ? Que j'ai la désagréable impression que ce livre à été écrit à deux mains tellement le style diffère d'un chapitre à l'autre, d'un coté un style propre et simple avec de belles phrases, de l'autre un style horrible avec des phrases à rallonges qui nous oblige à les relires puisque on aura oublié le début de la phrase à la fin de celle ci et donc son sens. La lecture accroche, C'est saccadé. Horrible.

La première partie traite de l'enfance du Fuhrer, sa naissance en Autriche, son éducation stricte, son gout prononcé pour l'art et sont dégoût des fonctionnaires... Hitler n'aimait pas les fonctionnaires et le rabâche au moins une bonne dizaine de fois comme une idée fixe, c'est la première preuve de sa folie un poil maladive. Il raconte ensuite son arrivé à Vienne et les débuts de sa passion pour la politique et le début de sa haine viscéral contre la population juive et autres populations qu'il juge inférieure. Cette partie "politique" sont les pages les plus difficiles à lire, très technique dans ses explications, Hitler en devient relou au point de vouloir fermer son livre et ne plus jamais l'ouvrir. en gros, le premier tome est une sorte de récit autobiographique, un récit d'autosatisfaction assumée ou Hitler se raconte et affabule sur sa personne.

Le deuxième tome est la description du programme du mouvement national socialiste, je me passerais bien d'en être le relais et d'en d'écrire les idées. pour résumé ce tome rien de mieux que de retranscrire un passage qui en dira long...
"Si, au milieu de la corruption du parlementarisme actuel, ce parti se rend de mieux en mieux compte des raisons profondes du combat qu'il mène, s'il sent qu'il constitue la pure personnification de la valeur de la race et de l'individu, et s'organise en conséquence, il doit, avec une rigueur quasi mathématique, remporter un jour la victoire. De même, l'Allemagne doit nécessairement recouvrer la situation qui lui revient sur cette terre, si elle est gouvernée et organisée d'après les mêmes principes. Un état qui, à une époque de contamination des races, veille jalousement à la conservation des meilleurs éléments de la sienne, doit devenir un jour maître de la terre"

En conclusion, ce livre est vraiment désagréable à lire, et pas seulement pour les idées qu'il véhiculent même si ce n'est franchement pas, à moins d'être dérangé, à cause de ce livre qu'un humain même faible, pourra passer du coté obscur et ce laisser convaincre par ces idées complètement dépassées et illuminées mais surtout parce que c'est mal écrit !! Un livre à "lire" pour l'attrait historique seulement et pour ceux qui le lise pour une autre raison doivent serieusement ce poser des questions... -/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




La toile d'araignée
Christian Bernadac
Edition: France empire
Parution: 1981
Nombre de pages: 384 Pages
Genre: Historique

Quatrième de couverture:
L'irrésistible ascension d'Adolf Hitler, la rapidité avec laquelle il sut imposer ses idées, peuvent-elles s'expliquer rationnellement ?  Sans  avoir  été  choisi,  il  vînt  à  l'heure  du  jour  où  tout  était  possible. Pour  lui. Et probablement pour lui seul, car peut-on imaginer un autre personnage franchissant le même parcours, dans les mêmes circonstances ? Accident troublant de l'Histoire - le plus surprenant n'est-il  pas  que  ce crime contre la démocratie (avant de devenir un crime contre l'Humanité) ait été commis au XXe siècle, monde nouveau de ces techniques et de la communication qui devraient nous  mettre  à  l'abri  de  toute aventure totalitaire. La rencontre entre un homme et un peuple eut lieu. C'est le plus grave. Tout le reste, ou à peu près, n'étant qu'adaptation psychologique, démagogie et bien évidemment, une fois le pouvoir confisqué, dictature.

Rien, dans son adolescence, ne laissait entrevoir le destin qui allait le dépasser. Par ce vide - instruction primaire, éloignée de l'ensemble des sciences (y compris l'Art Militaire), absence criarde de culture - que ne saurait combler un réel besoin de lectures, plus que par l'attitude hautement criminelle, il est à l'opposé des maîtres qu'il s'inventa dès l'invasion de la Pologne : Alexandre, César, Napoléon.

L'Allemagne d'après le Traité de Versailles, exsangue, humiliée, à la dérive, réunissant toutes les conditions d'une reprise au moins virile, succombe au charme, sans trop comprendre où cela la mènerait. Comment un peuple peut-il, à ce point, perdre son identité ? Telle est la question que pose cette toile d'araignée et nous fait découvrir les hommes et les circonstances qui ont permis implantation, montée et pouvoir absolu du nazisme. Témoignages accablants et cyniques, que l'on doit lire et méditer.

Ce que j'en pense:
Ce livre est extraordinaire, il m'a tenu du début à la fin, si vous êtes passionné par l'histoire récente et passionnante de la deuxième guerre mondiale, ce livre est fait pour vous.

En  introduction,  le  livre  nous  parle  de  la  fin  de  la  guerre  et  la  fin  d'Hitler. Christian Bernadac, auteur passionné par son sujet (il  écrira beaucoup  de  livre sur la seconde guerre) nous fait découvrir les derniers jours d'Hitler lorsque celui ci se cacha dans son bunker avec son entourage et décida de m'être fin à ses jours. J'ai appris beaucoup de choses dans cette petite  première  partie,  écrit  grâce  aux  notes laissés par  les survivants de ce huis clos,  nous  croyons  vivre  les  derniers  moments  du  troisième  reich  avec  Hitler lui  même.  Passionnant.  Les quelques  chapitres  suivant  parle  de  l'arrivée  au  poste  de  chancelier  de Donitz, le bref successeur d'Hitler, qui ne pourra rien faire.

Adolf Hitler, l'homme qui bouleversera le visage et l'équilibre du XXe siècle

Tout  le  reste  du  livre,  un  morceau  de  330 pages,  traite  du  procès  de  Nuremberg !  et  là  c'est  juste exceptionnel, ce livre devrait être donné  dans  toute  les  écoles  tellement  il  apporte  des  détails  sur  la construction du partie nazi et son ascension jusqu'au pouvoir. Le livre retranscrit tout  les  les  échanges entre les accusés et les juges, c'est donc très riche en détails, tant les accusés, tous  plus  illuminés  les uns des autres étaient passionnés par ce  qu'il  avaient  mis  en  place  et  convaincu  du  bien  fondés  de  leurs actions.

Nous avons le droit à de très longs échanges entre les juges et Goering chef suprême  des  S.A  et  général des SS, avec Rosenberg, éditeur d'un journal nazi et  chef  des  services  de  politique  étrangère  du  parti nazi, avec Ribbentrop, le conseiller du fuhrer et  tous  les  autres accusés, Hess,  Franck,  Kaltenbrunner, Bormann, Frick, Ley, Sauckel, Speer, Funk, Schacht,  Papen,  Krupp,  Neurath,  Schirach  (Chirac ?), Seyss Inquart,  Streichter,  Keitel,  Jodl,  Roeder,  Fritzsche  et  bien  sûr  Donitz.  Manque  évidement  quelques personnes... Hitler et goebbels qui ce sont  donnés  la  mort  dans  le  bunker  et  Himmler  le  chef  des  SS, ministre de l'intérieur et à la tête des camps d'exterminations, il se suicidera en avalant une ampoule de poison qu'il avait caché entre deux molaires juste après son arrestation.

Une belle brochette de vainqueurs

De part ses interrogatoires successifs, on apprend absolument tout de la construction du partie nazi jusqu'à la prise de pouvoir (oui je me répète, je deviens sénile) et la façon dont ils y sont arrivés, tout, absolument tout y est expliqué avec de nombreux détails, c'est passionnant !! l'écriture est limpide, les pages se tournent toutes seules.

Achetez le !! au prix ou on trouve ce livre, il serait dommage de s'en priver.  Et achetez moi le deuxième tome ^^ c'est bientôt Noel non ? et puis si vous oubliez ce noël, c'est pas grave ! y'en a un tout les ans et je suis pas près de crever ! Enfin... je l'espère haha ! Le deuxième volume, "les trompettes de Berlin" traite du parti nazi pendant la guerre. 19/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




L'Art de péter
Pierre-Thomas-Nicolas Hurtaut
Editions: Payot
Parution: 1751
Nombre de pages: 114 pages
Genre: Essai

Quatrième de couverture:
Etre esclave du préjugé peut coûter cher. Ainsi, une femme qui, par coquetterie, n'avait plus pété depuis douze ans, est morte de s'être trop retenue... Cette anecdote, parmi bien d'autres, est rapportée par un érudit du XVIIIe siècle, Pierre-Thomas-Nicolas Hurtaut, pour qui péter était un art et le pet, bien lancé, une arme sociale. Publié en 1751, L'Art de péter est rapidement devenu un classique de la littérature comique et pseudo-médicale. Avec une précision fort peu convaincante pour la médecine, mais très amusante pour les esprits mal tournés, Hurtaut montre toute la diversité des pets, qu'il classe selon leur musicalité, et décrit les différentes manières d'en prolonger, d'en moduler, ou d'en minorer les sonorités. Après tout, lecteur, n'est-il pas honteux que, depuis le temps que vous pétez, vous ne sachiez pas encore comment vous le faites, ni comment vous devez le faire ?

Ce que j'en pense:
Paru il y'a 272 ans, L'art de péter de veut un essai faussement scientifique du pet et de ces bienfaits pour la société, un "Essai théori-physique et méthodique à l'usage des personnes constipés, des personnes graves et austères, des dames mélancoliques et de tous ceux qui restent esclaves du préjugé" écrit dans un langage fleurit témoin de tout une époque.

Ce livre maintes fois réédités est devenu un classique du genre, l'édition de 2006 préfacé par Antoine de Baecque est une version rallongée d'une trentaine de page, il nous explique comment est née le livre, le contexte de l'époque et où était lu ce genre de livre, cette préface est une horreur, il utilise des phrases bien trop complexe pour un neuneu de mon rang, c'est trop intelligent pour moi et je n'en ai pas compris un traître mot !

Le pet tchi, discret mais bonjour l'odeur... Contrairement au pet de maçon, volubile et bruyant mais totalement inodore

Le reste du livre est l'essai de Hurtaut, cet adorateur du pet s'en donne à coeur joie et prend un malsain plaisir à traiter du pet avec le naturel qu'il mérite, il défini ce qu'est le pet et nous explique la différence entre le pet et le rot, le rot étant un pet qui ne pû trouver son chemin par le bas et qui du se résoudre à sortir par le haut. Il nous explique la différence entre les pets et les vesses et accuse les gens de trop confondre les deux, la vesse étant un pet qui aurait trop longtemps séjourné dans le corps et se chargeant des odeurs dont le pet, fort et clair n'est pas pourvu, la vesse, silencieuse et fourbe et toujours suivi d'une odeur nauséabonde, tout le contraire du pet qui lui ne sent absolument rien, Mieux, il donne parfois appétit.

Il nous analyse par la suite, le pet diphtongue et ses particularités, ce pet qui par multiple contraction du trou de balle ne peu sortir en un coup, sort en multiples fracas, selon la légende ce pet extraordinaire pouvait faire fuir le diable ! s'en suit une question existentielle, un pet peut-il être considéré comme de la musique ? l'auteur enchaîne sur les effets du pets et l'avantage du pet en société, il nous prouve que le pet n'est pas contraire au bonnes moeurs.

Une chronique, hommage à ce jour, où me baladant confiant dans le couloir de la maison familiale, je fus stoppé en plein vole, comme choqué, surpris par le vent extraordinaire que mon Pôpa, tout juste sorti des cabinets expulsa avec le plus grand des naturels, un pet comme jamais je n'avais entendu auparavant, de ceux qui force le respect pour des générations, un trucs incroyable... Un gaz d'exception d'un volume et d'une densité rare, violent, long, passant par différent type de son, tantôt grave, tantôt aigus, tantôt fin, tantôt lourd, une flatulence et un instant gravé à jamais dans ma mémoire, un pure moment d'émotion.

Un petit livre sympa, qui ce lit avec le sourire en une trentaine de minute, un essai audacieux pour l'époque qui dans 200 ans fera encore rire nos petits enfants, le pet est un art oui et c'est pas près de s'arrêter ! 13,5/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Tempêtes sur le Tour, Business - Dopage - Scandales
Pierre Ballester
Editions du Rocher
Parution: 2008
Nombre de pages: 254 Pages
Genre: Enquête Sport

Quatrième de couverture:
Le Tour, dit-on, est le miroir de la France. Qu'en reste-t-il ? Le prestige est terni, la magie, elle, s'est dissipée. Dix ans après la fameuse " affaire Festina " qui avait profondément entaillé ce monument patrimonial, c'est le moment de faire le point sur la décadence de cette course mythique. Et de constater notamment que 85 % des vainqueurs de ces quarante dernières années ont bel et bien été en infraction avec le règlement antidopage à un moment de leur carrière... A tous égards, le Tour est le miroir d'un temps bien-heureux réduit à néant. Le (télé) spectateur n'y regarde plus vraiment l'exploit. 85 % du public n'accorde aucune crédibilité au porteur du maillot jaune. Sa motivation est désormais ailleurs : les paysages. Paradoxalement, le Tour se gave de bénéfices colossaux, quand le cyclisme est sur la paille. Dix ans de malheurs pour le vélo sur fond d'une sale guerre avec la Fédération internationale, l'UCI, ont en effet fini de le discréditer. Les organisateurs ont choisi la séparation.

Ce que j'en pense:
J'en pense pas grand chose au final, tant la lecture de ce livre à pu me passionner d'un coté et m'ennuyer sévère de l'autre, en ayant ce livre dans les mains je croyais y lire une analyse complète du dopage dans le sport, un livre entièrement dédié au dopage, un de mes sujets préférés mais il n'en est rien.

Sans dopage, le sport n'est rien... Argent = Dopage

Ce qui ma passionné dans "Tempêtes sur le tour" ce sont les chapitres dédiés au dopage, le premier est fascinant, l'auteur nous raconte l'histoire du dopage et on découvre que le dopage était présent dès les tout premiers tours de France, on y découvre les produits star utilisés à chaque époque, de plus en plus performants augmentant ainsi de plus en plus les performances des athlètes au fil des années, des coktails "toniques et reconstituants" des apprentis sorciers du début du vingtième siècle composé de strychnine, d'éther, d'Arsenic et déjà de cocaïne, des amphétamines de l'après guerre, des corticoïdes des années soixante dix jusqu'au fameux EPO des années quatre vingt dix... tout ça saupoudré des inévitables Stéroides et autres hormones de croissance, tout y est expliqué avec passions et moult interventions. Le deuxième chapitre quant à lui, traite des chiffres du dopage, selon l'auteur "les véritables chiffres du dopage" j'en doute, pour moi tout les cyclistes professionnels sont dopés, ce qui ne me pose aucuns problèmes personnellement, ce qui me dérange le plus étant l'hypocrisie total autour du sujet, je met dans le même sac tout les sportifs professionnels bien sûr, on ne peu pas faire un tour de France propre comme un rugbyman propre de 110 kg ne pourrait pas courir le 100 m en moins de 11 secondes ou comme un athlète de force ne pourrait pousser près de 500 kg au développé couché. Pourtant il le font.

Une autre partie très intéressante du livre et le témoignage de Greg Lemond, le tout dernier chapitre, il nous raconte sa vie, son style d'écriture est simple, il nous parle comme un amis, il nous raconte son enfance, ses débuts dans le cyclisme et ses premières victoires, il nous parle évidemment du dopage, nous assurant au passage ne l'avoir jamais fait mais avoir vu les autres le faire (hum) il nous raconte avoir souffert de l'arrivé de l'EPO dans le cyclisme qui, il est vrai, peu transformer n'importe quelle handicapé de la pédale en véritable machine à gagner, apprenez à un chimpanzé mongolien à pédaler, dopez le à l'EPO et il vous gagnera le tour de France. Voilà ce qui m'a passionné, malheureusement ce n'est que 82 pages du livre...

Le reste du livre, plus de 170 pages... est une grande analyse de tout ce qui va mal dans le cyclisme, mais de l'autre coté... du coté de l'organisation ! ou l'auteur s'attarde longuement sur les relations tumultueuses entre L'UCI et L'ASO, du coté des spectateurs également, regardant le tour seulement pour les paysages... et du coté de la télévision et de ses audiences, tout ça agrémenté de nombreux sondages et de nombreuses interventions des acteurs du coté sombre du cyclisme. Une partie ennuyeuse, sincèrement je n'en ai rien à faire des problèmes des fédérations du cyclisme... Même si c'est bien écrit. Avis personnel évidemment !

En conclusion, "Tempêtes sur le Tour" est loin d'être un mauvais livre, mais le niveaux d'intérêt que j'ai porté au différents chapitres est bien trop inégal, beaucoup de choses intéressantes y sont abordées mais cela ne suffit pas. 12/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Santé, la démolition programmé
Sauveur Boukris
Editions: Le cherche midi
Parution: Mars 2011
Nombre de pages: 312 pages
Genre: Enquête Santé

Quatrième de couverture:
Notre système de santé connaît, depuis plusieurs années, un grand bouleversement : déremboursements de médicaments, dépassements d'honoraires, forfait hospitalier, franchises médicales, percée des génériques, automédication, fermeture d'hôpitaux et réduction du nombre de lits, pénurie de médecins, etc. Le malade est le grand perdant de ces changements et de cette révolution silencieuse. Aujourd'hui, l'accès aux soins et aux spécialistes devient de plus en plus difficile. Demain, se soigner va-t-il être un luxe ? La médecine va-t-elle devenir un commerce ? Les plus riches s'en sortiront. Mais pour les autres ? Est-ce le début de la régression sociale ? Déjà des millions de Français renoncent aux soins, faute de moyens. Après des réformes désastreuses comme celle du numerus clausus et des dépassements d'honoraires dont on mesure les dégâts, la nouvelle loi HPST (« hôpital, patients, santé et territoire », dite loi Bachelot) va-t-elle donner trop de pouvoir aux préfets sanitaires pour organiser les structures de soins dans notre pays ? Lorsque la bureaucratie avance, l'humanisme recule. Après Ces médicaments qui nous rendent malades, le Dr Sauveur Boukris aborde les questions de notre système d'assurance maladie. Il faut sauver notre sécurité sociale et ne pas la laisser aux assurances privées. La pire des injustices est celle liée à la santé.

Ce que j'en pense:
Le docteur Sauveur Boukris, Médecin généraliste et auteurs de nombreux livres de médecine et un acteur médiatique bien connu à la télévision et à la radio, dans l'émission des grandes gueules sur RMC notamment... (mais ça c'était avant)

Prêt à avaler n'importe quoi ?

Son livre, la "Santé, démolition programmée" à le mérite de m'avoir ouvert les yeux sur deux sujets, sur les médicaments génériques et sur les contrefaçons, les deux étant parfois liés. Sur les médicaments génériques Sauveur Boukris explique l'imposture et ce qu'on a voulu nous faire croire sur le bon dos des économies de la sécurité sociale, les génériques n'étant pas aussi efficaces que les médicaments d'origines, effectivement n'avoir en commun avec eux que le principe actif ne les rends en rien identiques car tout le reste diffère, les excipients n'étant pas les mêmes, les génériques ont ainsi légalement le droit d'être 20% moins efficace que leurs princeps. Les génériques sont aussi moins sûr car dispensés des tests cliniques, toxicologiques et pharmaceutiques que leurs princeps ont dû fournir pour une autorisation de mise sur le marché. On dénombre alors beaucoup de problèmes d'efficacité, d'intolérance face aux excipients différents et de confusion entre les noms des médicaments, le princeps utilisant le nom commercial (exemple: Dafalgan) et le générique le nom de la molécule (Exemple: Paracétamol).

Je vous conseil la lecture de ce livre qui vous aidera à comprendre notre système de santé et ses dérives, le livre traite de tout les sujets importants que vous devriez connaître, le système du déremboursement des médicaments avec son système de pourcentage et son lien avec l'automédication, de la vente a vos risques et périls des médicaments sur internet, le plus souvent faux, sans principe actif ou en contenant un autre ou bien sous dosé... La deuxième partie est portée sur le sociale et les conséquences du pourrissement de notre système de santé et ses mauvaises réformes sur l'humain.

Un Livre correct et bien écrit mais difficile à lire car utilisant des termes techniques et un jargon médicale inconnu de la plupart des gens qui ne sont pas du métier et donc des lecteurs (donc moi) le livre devient alors difficile à suivre, c'est rébarbatif et cela devient ennuyeux, un peu comme quand on regarde un mauvais film de science fiction, on lit mais on ne comprend pas tout ce que l'on lit... Ceci dit, pour un passionné ou rien que pour le chapitre sur les médicaments génériques, le livre vaut sa lecture. 13/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




33 vainqueurs face au dopage
Jean-Pierre de Mondenard
Editions: Hugo&Cie
Parution: Juin 2011
Nombre de pages: 310 pages
Genre: Enquête Sport

Quatrième de couverture
Septuple vainqueur du Tour de France, Lance Armstrong s'est érigé en roi incontesté de la Grande Boucle. Mais à quel prix ? Le "Sanglier d'Austin" ne cristallise-t-il pas aujourd'hui toutes les dérives de son sport ? Depuis 1998 et le tsunami Festina, plus personne ne croit ainsi véritablement à la fable des géants de la route carburant sans aide pharmaceutique. Alors tous "stimulés artificiellement" ? La triche biologique existait-elle avant Lance Armstrong, ou du moins, était-elle autant généralisée au sein du peloton ? Les lauréats de la petite reine n'ont-ils jamais consommé que de simples vitamines ? Pour répondre à ces questions, le docteur de Mondenard a passé au scanner les trente-trois vainqueurs qui se sont succédé de 1947 à 2010. De Coppi à Contador, en passant par Merckx et Hinault ou encore Fignon, cette enquête révélatrice nous immerge dans les contrôles antidopage, les aveux, les témoignages à charge, révélateur. Jean-Pierre de Mondenard nous livre son analyse de l'évolution du dopage depuis le premier Tour de l'après-guerre. En s'appuyant sur des faits probants et en particulier sur les interviews des différents vainqueurs, il apporte un éclairage avisé et concret sur la pratique du dopage, ainsi que sur la lutte officielle contre ce fléau.

Ce que j'en pense:
Attention ! c'est du lourd ! d'habitude il me faut pas mal de temps pour lire un livre, j'aime prendre mon temps et lire deux ou trois chapitres par jours mais alors là... celui là je l'ai dévoré en une soirée, un vrai régale ! Les heures défilées mas je n'en avais rien à faire, fallait que je le finisse ! l'auteur étant en parfaite accord avec mes idées, je me suis retrouvé dans toutes les pages, le dopage étant un sujet fascinant et passionnant.

Jean-Pierre de Mondenard

Jean-Pierre de Mondenard, c'est le genre de bonhomme à qui on ne la fait pas sur le sujet du dopage et il le fait savoir dans son livre, en disant (en criant même je crois) tout haut ce que les meilleurs observateurs pensent tout bas et n'osent dire. La vérité c'est que 80% des PODIUMS de 1966 à nos jours était dopés, De Mondenard c'est l'un des tout meilleurs spécialistes du dopage, son discours réaliste, direct, simple et limpide n'est pas contestable car il fut aussi Médecin sur le Tour de France et sait très bien ce qui s'y passe.

Après un bref avant-propos sur l'histoire du dopage et une bref analyse sur le "pourquoi du comment" le dopage est indissociable du cyclisme (et du sport de haut niveaux en général, la principal cause du dopage étant la compétition elle même, quand on ce bat contre des gens mieux armés que nous, on ce fait ratatiner très rapidement si on ne s'y met pas) le livre est construit sous forme de fiches, 33 fiches pour les 33 vainqueurs du tour de France de 1947 à 2010, chaque fiche comprend les affaires de dopage associés à son coureur, les preuves de son dopage, des interventions de celui ci ainsi que les anecdotes s'y associant. c'est passionnant ! De Jean Robic à Contador, nous apprenons tout des pratiques de chacun, des produits utilisés, des méthodes, chaque fiches est richement documentées et contient des souvenirs et des anecdotes croustillantes de l'époques, je vous recommande la lecture de celle de Jan Ullrich véritable pharmacie ambulante ainsi que celle de Lanc Armstrong, De Mondenard dénonçant ce qu'il nous avouera deux ans avant l'heure. Un livre extraordinaire pour les passionnés de sport, les autres s'emmerderont très certainement... mais apprendront des choses ! d'ailleurs, je voudrais rajouter que le livre s'arrêtant en 2010, nous n'avons pas droit à la fiche des tout derniers Tour de France, Evans, Wiggins et Froome... mais pas de crainte, ils étaient autant dopé que leurs prédécesseurs et peut être même plus fortement.

moi dopé ? jamais !! Le contrôle est positif ?!? Cherche pas... à tout les coups c'est ma crème anti-hémorroïdaire...

Je vous quitte sur un discours anonyme d'un cycliste "propre" datant de 2003 et qui fera office de sublime conclusion !
"J'ai définitivement compris qu'il était impossible de briller chez les pros sans être dopé. Comme d'habitude, je n'ai rien pris et j'ai terminé détruit. En mille morceaux, explosé dans tout les cols. J'ai couru derrière la dernière étape à 128 pulsations cardiaque de moyenne, la bouche grande ouverte, dans le rouge dès le premier kilomètre. J'ai mis trois semaines à m'en remettre. Pour la première fois de ma vie, j'ai eu la tentation de me doper car participer à une telle épreuve sans rien prendre peut également être assimilé à une tentative de suicide" 18/20


Dernière édition par MATHURIN le Sam 29 Oct - 22:39, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mathurin.fra.co
MATHURIN



Messages : 54
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: PETITES CHRONIQUES LITTERAIRES    Jeu 10 Avr - 14:03



Réussir en étant dénué de tout scrupule  
Marcus J.Weeks
Edition: Contre-Dires
Parution: 6 Avril 2010
Nombre de pages: 159 pages
Genre: Guide Humour

Quatrième de couverture:
Vous en avez assez de votre existence médiocre et laborieuse, et les recettes des guides de développement personnel que vous avez essayées ont  toutes  échoué ? Pas de panique. Il existe des solutions à vos problèmes. L'auteur du précieux ouvrage que vous  avez en mains, Satan,  Prince  des  Ténèbres n'était, au commencement, qu'un ange comme les autres avant qu'il ne claque la porte du firmament pour monter sa propre affaire. Volant de succès en succès, ses conseils ont, depuis la nuit des temps,aidé empereurs, rois, présidents, capitaines d'industrie à asseoir  leur  pouvoir et leur richesse. Vous êtes partisan du moindre effort mais quand même ambitieux ? Vous êtes gourmand mais vous restez souvent sur votre faim ? Ce guide est fait pour vous.

Ce que j'en pense:
Ce petit livre, je l'ai acheté dans un magasin de déstockage pas très loin de chez moi, ils ont parfois de gros arrivage de livre, c'est très intéressant, un livre comme celui-ci par exemple vendu à 14 euros neuf sur la plupart des sites internet, je ne l'ai acheté que 2 euros... une bouchée de pain, et ce n'est pas parce que c'est un petit livre qu'il n'est pas chère, j'ai acheté la bio de Staline (700 pages) au même prix !
Ce jour là, il m'a tapé dans l'oeil, c'était le seul et il était posé tout au  dessus  des  autres, comme si il me disait de le prendre, je n'ai pas su résister à ses yeux doux et à ces couleurs chatoyantes, faut dire que c'est pas courant ce style de livre, oui c'est un guide OK, mais pas n'importe lequel, c'est le guide du diable en personne ! LE guide pour réussir dans la vie et surtout, réussir en étant dénué de tout scrupule !! (c'est le titre) ça m'a attiré... ce genre de délire m'intéresse...et j'aurais très bien pu l'écrire moi même.

Le Diable en personne !

Ce livre coupé en presque autant de chapitre qu'il y'a de péchés capitaux ce veux un guide d'apprentissage efficace des principes essentiels qui vous garantirons pouvoir et puissance et est destiné à  toutes personnes ambitieuses qui  désire une rapide ascension sociale, le livre vous permettra de développer votre puissance et votre domination, il vous apprendras à teste vos compétence et à évaluer vos atouts  personnels, exploiter  vos  faiblesses  mais  surtout  celles  des  autres,  élaborer  des stratégies, il vous inculquera également les grands principes pour dominer tout votre monde, apprendre à désirer, devenir glouton et prendre le maximum de choses qu'il est possible de prendre dans n'importe quelles situations, ne pas résister à la tentation et vous approprier tout, dire à tout le monde que vous êtes une personnes exceptionnel et vous garantir une armée de fidèles moutons suiveurs, devenir un véritable imposteur ! (pour par exemple devenir président de la république française!).

En conclusion, "Réussir en étant dénué de tout scrupules" est un petit livre rigolo, il fait souvent sourire, rigoler aussi, bien sûr à prendre aux troisième degrés ! Mais l'auteur à clairement pris du plaisir à son élaboration est son enthousiasme est communicatif, j'ai particulièrement apprécié son principe de "ni responsable-ni coupable", accompagné d'un graphique, il nous explique comment faire pour (au boulot par exemple pour ceux qui en en encore un), ne jamais avoir de problèmes quand on a fait une connerie, le but étant de renvoyer la responsabilité de son erreur sur le premier venu en ce servant d'arguments imparable, c'est le meilleur passage du livre, car le plus réaliste et le plus facilement applicable. Un livre sorti d'une imagination un poil torturé c'est certain.

Soit on aime le concept soit on déteste complètement et on cris à l'arnaque... il n'y a pas beaucoup de pages et ça ce lit très vite, pour ce détendre entre deux c'est l'idéal. Coup de coeur pour les pages rouges dorés et la couverture vieilli artificiellement. Il met impossible de vous le conseiller, si vous êtes amateur de livre "Ovni", ils vous plaira certainement, si au contraire vous êtes coincé de la raie (ou d'une autre partie de votre corps après tout) effectivement mieux vaut passer votre chemin... 13/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Total Recall
Arnold Schwarzenegger
Edition: Presses de la cité
Parution: 4 Octobre 2012
Nombre de pages: 655 pages + Photos
Genre: Auto Biographie

Quatrième de couverture:
Il est né dans un petit village autrichien, une année de famine. Tout jeune, il rêvait d'émigrer aux Etats-Unis pour y devenir champion de culturisme et vedette de cinéma. A dix-huit ans, il a gagné sa première compétition internationale. A vingt et un ans, il s'est installé aux Etats-Unis et est devenu en quelques années le champion le plus titré de l'histoire du culturisme, cinq fois Monsieur Univers et sept fois Monsieur Olympia. En moins de dix ans, il a obtenu son premier rôle important au cinéma, dans le film culte Stay Hungry. En moins de vingt ans, il est devenu une vedette mondiale. Et en épousant Maria Shriver, nièce de JFK, il a intégré le clan des Kennedy. Trente-six ans après avoir posé le pied sur le sol américain, il a été élu gouverneur de la Californie, septième puissance économique mondiale. A ce poste, il a fait adopter des lois historiques en matière d'environnement et d'investissements publics. Voici enfin, racontée par le Terminator lui-même, avec franchise et intelligence. L'histoire d'une success story hors normes.

Ce que j'en pense:
Je vous entend déjà !! j'entend  déjà  à mille  kilomètres  les  gros  clichés  que  vous  allez  me  sortir en pensant à lui... "musclé" donc "n'a rien dans la tête", "star beauf du cinéma d'action" etc. Vous avez bien sûr faux sur toute la ligne, j'ai toujours considéré Schwarzenegger comme un "génie" personnellement et je dois bien vous avouer qu'après la lecture de son "gros" livre, cette idée n'en est que renforcé, à cela j'ajouterais qu'il a aussi eu beaucoup de chance et rencontrer puis s'entourer des bonnes personnes au bon moment, celles les plus influente dans chaque domaine ou il a excellé, un homme qui à mis toutes les chances de son coté et fait en sorte d'être à chaque fois le meilleur dans tout ce qu'il à touché, y compris les études ou il décrochera trois doctorats et l'investissement ou il créera une société immobilière.

Ce livre est extraordinaire, raconté par lui même son histoire est juste incroyable, une véritable "success story" comme écrit sur la quatrième de couverture, qui de nous pourra se vanter le jour de notre mort d'en avoir fait autant que lui, pas moi, pas vous et certainement personne de notre entourage, il faut bien imaginer quand même que cette homme parti d'un petit village d'Autriche sans rien dans les poches réussira à devenir une star (et un demi dieu pour certains) dans plusieurs domaines différent, le culturisme ou il gagnera haut la main cinq titres de Mr univers et sept titres de Mr Olympia (le graal du culturisme) pour les pratiquants de ce magnifique sport qu'est le développement musculaire, arriver à un tel palmarès est presque unique, ce qui fera de lui une véritable légende de ce sport, ce passage est mon préféré, il décrit avec grands détails toutes les étapes qui lui ont permis d'évoluer vers les sommets, le secrets de sa préparation, sa confrontation avec Lou ferigno et son amitié avec Franco colombu avec lequel il partira d'Europe pour arriver aux Etat-Unis, sa mise en avant par les frères Weider qui feront de lui la mascotte du bodybuilding, sa rencontre avec son idole Steeve Reeve, son parcours dans les différentes salle sans oublier son grand retour, sa description de cette époque est fabuleuse, on a l'impression d'être un proche et de faire du sport avec lui

Les trois vies de Schwarzy... Bodybuilding, Cinéma, Politique

Quand d'autres ce serait arrêté là, lui continuera son ascension dans le domaine ou tout le monde le connait le mieux, le cinéma, c'est la seconde partie du livre, il nous explique son premier passage télé dans une émission d'humour, son charisme et son physique hors norme lui vaudra d'être repéré rapidement et engagé pour des rôles taillés à sa mesure, "Stay hungry" ou il joue une star du culturisme (il remportera plusieurs récompenses grâce à ce film), "Pumping iron" le célèbre docu-fiction sur son avant dernier titre de Mr Olympia en Afrique du Sud, "Conan le barbare", "Prédator", "Terminator"... dans les années 80-90 l'acteur deviendra l'acteur le mieux payé avec des cachets de plus de 25 millions de dollars, avouez le qui n'a jamais vu un de ses films ? outre ceux cité ci-dessus, qui ne connait pas "Total Recall" (qui  n'a  rien  à  voir avec  le titre  de  son  livre),  "Jumeaux",  "True lies",  "Last action hero",  "Batman", "Commando",  "Un  flic  à  la  maternelle" et tant d'autres,  une  liste gigantesque de blockbuster qui feront de lui une star planétaire.

S'arrêter là ? non, une carrière politique maintenant et deux mandats de gouverneur des Etat Unis, un état plus gros et plus peuplé que beaucoup de pays, classé 7éme économies mondiale... c'est la troisième partis du livre, pour ce faire il saura s'entourer de la famille kennedy, il se mariera d'ailleurs avec une des filles et dans une ambiance aussi politisée qu'a l'intérieur de cette grande famille, comment un Homme aussi ambitieux aurait-il pu passer à coter d'une carrière politique ? Ici il nous raconte la dur vie d'homme politique et les réformes difficile qu'il à dû, non sans échec, mettre en places.

Un livre qui permet de voir ce qui ce cache derrière les gros bras du bonhomme, il nous apprend tout de lui et ce raconte avec humour et sans langue de bois, il raconte son enfance dans la modestie et ces années à l'armée, il avoue toutes ses faiblesses et ses erreurs, ses opinions politiques, il avoue sans détour avoir trompé sa femme et eu un enfant avec la femme de ménage, il avoue les années dopage, (à l'époque il n'y avait pas d'interdiction et ils prenaient ça comme des smarties) un livre pas seulement pour monsieur mais aussi pour madame qui s'intéressera enfin à lui intelligemment (traduction; sans s'imaginer un primate illettré) la lecture est rapide, simple, fluide, et ce lit comme un roman, c'est passionnant, stimulant et motivant, ça vie est une leçon, un exemple, devenir une personne influente dans le monde entier en partant de zéro. La meilleur autobiographie que j'ai lu, une lecture aussi passionnante que sa vie l'a été. Une véritable saga hollywoodienne. 17/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




La Résistance en chantant
Sylvain Chimello
Edition: autrement
Parution: 15 Octobre 2004
Nombre de pages: 324 pages
Genre: Historique

Quatrième de couverture:
Chanter Constatations sur l'air de Lily Marlène, La Romance de Pétain sur l'air de La Romance de Paris, La Relève sur l'air de Cadet Rousselle... Chansons de lutte et de souffrance, écrites par des maquisards, des prisonniers, des FFI, ou encore des instituteurs, des anciens poilus ou des femmes au foyer,les chansons rassemblées dans ce recueil évoquent les préoccupations d'une époque, celle de l'Occupation, celle de la Résistance : l'espoir, la révolte, mais aussi la haine. Elles se chantent sur des musiques originales (Le Chant des partisans en est le plus célèbre exemple) ou encore sur des airs connus (Lily Marlène,...), des airs traditionnels (Auprès de ma blonde...), des succès de cabaret,des hymnes patriotiques, mais aussi des romances insouciantes de l'entre-deux-guerres ou moins glorieuses de l'Occupation. Partitions originales, textes manuscrits et lettres d'auditeurs illustrent ces témoignages "à chaud", autant d'aventures humaines devenues trésors d'archives.

Ce que j'en pense
"la résistance en chantant", Ce qui fait plaisir en premier, c'est la qualité de l'ouvrage, le livre est lourd avec  des  pages  épaisses, la couverture en "dur" est de grande qualité et est recouverte d'une couverture en papier avec une femme dessiné ressemblant beaucoup au photo que j'ai pu voir des femmes de l'époques (vêtements, coupe de cheveux) et donc de ma grand mère qui avait mon age durant la seconde guerre mondiale. un livre déjà chargé de souvenir et d'émotion avant même d'avoir lu la première page, impression qui, j'en suis sûr sera ressenti par d'autres.

Après une courte préface de l'éditeur nous expliquant que son livre est l'édition retravaillé d'un projet qui n'avait jamais vu le jour dans les années soixante dix, l'auteur analyse dans la première partie, le travail de Paul Arma, Musicien, compositeur et musicologue qui à la fin de la guerre s'occupa de recueillir un maximum des chansons écrite dans la clandestinité par les résistants. A la libération, Paul arma retranscrira tout les textes, toutes les partitions pour les classés dans un fond d'archive qu'il léguera par la suite au musée régionale de la résistance de Thionville.

Paul Arma, Compositeur Français d'origine Hongroise

La deuxième parti du livre regroupe le meilleur de ces chansons, les archives de Paul Arma en regroupe plus de 1300, mais pour le livre, l'auteur en retiendra 204. et c'est franchement formidable. à travers toutes ces pages on peu ressentir parfaitement les émotions de auteurs à travers leurs chansons, chacunes sont le reflet d'un instant, d'une époque, d'un événement et sont toujours le fruit de la résistance et du courage chantés par bravade sous les privations de l'occupation.

Chaque chanson de la résistance sont accompagnées d'un texte expliquant leurs contextes et sont parfois illustrées d'affiches d'époques, de partitions, ou des papiers originaux ou elle ont était griffonnées. Classées dans différent thème; chant de la résistance, chants des camps, des prisons ou en l'honneur du général de gaulle, toutes sont intéressantes, et comme disait Paul Arma "ces témoignages sont candides ou fervents, naïfs ou orgueilleux, maladroits ou savants, mais ils sont tous valables"...

Cependant il y'a un oubli important, ou se trouve "le chant des partisans" ? à moins que l'on me donne une raison de son absence, c'est un oubli malheureux à mes yeux et cela fait baisser mon intérêt pour le livre.

en conclusion, c'est un très joli livre, avec un CD caché dans la troisième de couverture (5 chansons, 12 minutes environ) Vendu cher à sa sortie, "la résistance en chantant" se trouve aujourd'hui autour des 20 euros en librairie et sur le net, personnellement ayant reçu ce livre de ma grand mère, elle même grande résistante durant la seconde guerre mondiale, sa valeur est pour moi inestimable ! idéal pour apprendre en chantant. 15/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Guide du Paris des faits divers
Serge Garde
Edition : cherche midi
Parution : 1 septembre 2004
Réédition : 14 février 2013
Nombre de pages : 365 pages
Genre: Guide Historique

Quatrième de couverture :
Capitale de la France, Paris est aussi celle du crime et de toutes les transgressions de l'ordre établi. Mais c'est également une ville à découvrir, puisqu'elle a constamment effacé de sa géographie urbaine les lieux et les traces de drames qui entraient dans la mémoire collective.
Qui se souvient que Landru a été arrêté rue Rochechouart ? Qu'un escroc a vendu deux fois la Tour Eiffel ?  Que la sécurité du métro est née d'une catastrophe à la station couronnes ?

Ce que j'en pense:
J'ai apprécié, Feuilleter cet ouvrage est un véritable plaisir, aux fil des 365 pages l'auteur  relate  plus  de  1400  faits divers importants du moyens ages à nos jours, sur plus de 800 lieux dans Paris, organisés et classés alphabétiquement, rares sont les livres qui fournissent un contenu aussi complet !

1500 ans d'histoire, de crimes et de faits divers à Paris !

La lecture est agréable, le style est direct, sans fioriture. On découvre pleins de choses, on se prend facilement au jeu et lâcher le livre devient très difficile. Le livre peut se lire de deux manières, d'abord comme un roman; on se passionnera alors pour tous ces faits divers dans l'ordre des arrondissements et de leurs avenues, places,  impasses et rues respectives, représentant chacun un chapitre, ou comme un guide traditionnel que l'on pourra consulter à n'importe quel moment, en toute curiosité ou en "touriste"  grâce à l'index des lieux en fin de livre, ainsi, on pourra vérifier au gré d'un voyage dans la capitale, la rue ou nous nous trouvons et ce qui a bien pu se passer "là" ou bien savoir si un meurtrier à habité "ici"...

On redécouvre certains lieux oubliés, certaines rues ayant disparu sous de nouvelles constructions ... la meilleure façon de cacher des preuves mais  surtout  d'oublier  qu'il  s'est  passé  quelques  chose  à  cet endroit. Ce  livre  n'est  donc  pas  qu'un  simple  guide, c'est aussi un formidable outil de mémoire pour nous et les générations futures. Il  nous  permettra de ne jamais  oublier et ainsi permettre d'éviter de reproduire nos erreurs passées. Il nous évitera aussi l'excès de confiance, en nous rappelant sans cesse que nous ne sommes jamais en totale sécurité ou que l'on soit, même chez soi. Enfin  il  nous  rafraîchira  la  mémoire sur les peurs de chaque époque, qui se traduiront en crimes totalement différents au fil des siècles.

Les amateurs d'humour noir et scabreux seront aussi servis, car comment ne pas sourire face à certains faits divers qui deviennent malgré eux des situations hilarantes, comment ne pas rire en s'imaginnant le "piqueur de fesses" du 1er arrondissement qui en 1818, s'amusait à piquer les passants avec son parapluie, la panique gagnant les habitants  des  environs, certains  commerçant  eurent  du  flair, l'armurier du coin commercialisera des fesses de protections en métal...recherché par la police durant des mois, le piqueur écopera d'une peine de cinq années d'emprisonnement...rien que ça ! Ou l'histoire du pauvre Hémond de la fosse, fou du village, brûlé vif pour avoir volé une hostie des mains du curé en l'an 1503. A l'époque, on ne rigolait pas avec la religion...

Des événements racontés comme si vous y étiez...

Tant d'anecdotes croustillantes, marrantes, parfois tristes et tragiques. Un livre s'adressant aussi bien aux amateurs de faits divers dans l'histoire qu'aux amoureux de Paris qui veulent découvrir la capitale sous un autre jour. Un livre de qualité qui mériterait des éditions supplémentaires pour d'autres grandes villes ou régions de France, Corse, Marseille etc .

Le Guide du Paris des faits divers est un très bon livre, passionnant et agréablement illustré. Malheureusement, le manque d'informations historiques sur les lieux qui entourent les faits divers me dérange un peu, j'aurais apprécié en apprendre plus ! 15/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




A la limite  
Niki Lauda - Herbert Volker
Edition: Solar
Parution: 1978
Nombre de pages: 260 pages + Photos
Genre: Biographie

Quatrième de couverture:
Qui est Niki Lauda, l'homme le plus rapide du monde ? Dans un récit sans concession, il nous dit tout sur son métier et son destin de pilote.  Les épreuves, les succès, les risques et les défis à la mort.

Ce que j'en pense:
à l'occasion de la sortie du film RUSH retraçant les vies mouvementés des  pilotes  Niki  Lauda  et  James  Hunt  au  cinéma,  quel meilleur occasion de ressortir du grenier le bon vieux livre  de  Niki  lauda  "à  la limite" (protokoll de son titre d'origine...) et d'en donner son avis !

Le livre retrace une partie de la carrière du pilote quand il pilotait encore pour Ferrari, écrit en 1977, nous n'avons donc pas droit à la dernière partie de sa carrière chez Brabham et McLaren à partir de 1978.

Niki Lauda, le miraculé...

Le Livre ce découpe en trois parties, la première écrit par Niki Lauda retrace ses débuts de carrière difficile pour accéder à la formule 1 et raconte la  difficile vie de pilote, sa  rencontre  avec sa femme, jusqu'au années Ferrari riche en rebondissements et en relations tumultueuses, surtout avec  Enzo Ferrari avec qui il ne mâchait pas ses mots, une parties passionnantes, riche en descriptions qui nous fait voyager près de 40 ans en arrières, les années de tout les dangers en  F1, l'époque charnière ou la stagnation inquiétante et inexistante de la sécurité des F1 n'avait pas encore suivi l'évolution incroyable de la technologie et des puissances moteurs, une période qui prendra fin après son terrible accident, brûlé vif dans sa voiture au Grand Prix du Nurburgring (ce qui ne l'empêchera pas de revenir quelques semaines plus tard, après quelques opérations et encore complètement défiguré dans le baquet de sa F1.

La  suite est écrit par Herbert Volker, c'est une analyse un peu plus froide de la vie de Lauda, l'histoire rapide de sa vie, il nous raconte rapidement  son  enfance  et  son  ascension, le Lauda vu de l'extérieur, son caractère, son "après accident", ses relations publique, il nous décrit un pilote au caractère à part, un homme intransigeant et un peu casse bonbon, mais avant tout grand champion, l'homme au deux retours victorieux, aux trois titres de champion du monde et au 1592 tours en tête... un des meilleurs pilotes de sa génération assurément.

Un  livre  exclusivement  destiné  aux  passionnés  de  sport  automobile  et  que  je  ne  conseil à personnes d'autres sous peine de vous ennuyer royalement, pas toujours bien écrit, pas toujours passionnant, notamment  les  deuxième  et  troisième  parties  mais  un  bon  livre  quand même, réaliste, j'en sort avec l'image que je me faisait de lui. 14/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Michael Schumacher, itinéraire d'un surdoué
Luc Domenjoz
Editions: Chronosports éditeur
Parution: 2002
Nombre de pages: 180 pages illustrées
Genre: Biographie

Quatrième de couverture
Les victoires et les titres mondiaux font naître les grands pilotes.
Les difficultés, elles, révèlent les grands hommes. Après ses sept couronnes de Champion du Monde, décrochées entre 1994 et 2004, c'est au cours de ses deux dernières saisons chez Ferrari que Michael Schumacher s'est montré le plus impressionnant. Et c'est le 22 octobre 2006 que l'Allemand a mis un terme à une carrière unique, extraordinaire, presque irréelle. Une carrière qui lui a permis de s'attribuer, un à un, tous les records de l'histoire de la F1. C'est son histoire, celle d'un pilote qui marquera le sport automobile pour de longues années, que vous raconte "Michael Schumacher, itinéraire d'un surdoué". Ce livre ne résume pas seulement la carrière du pilote le plus titré de tous les temps. Il permet également de découvrir l'homme caché derrière sa combinaison rouge, un homme à la grande générosité et resté humble. Ce livre détaille aussi le montage financier mis en place par le pilote le mieux payé de l'histoire, et dévoile quelques-uns de ses secrets de pilotage.
Un livre qui se présente comme un luxueux album souvenir illustré des meilleures photos de la carrière du septuple champion du monde. Vous trouverez dans cet ouvrage: Près de 100 photos couleur retraçant la carrière du pilote le plus titré de l'histoire. En 17 chapitres, le récit de la vie et de la carrière d'un champion exceptionnel, mais aussi d'un homme d'affaires avisé et d'un père de famille modèle.
Le palmarès complet de la carrière de Michael Schumacher, du karting à son tout dernier Grand Prix. "Michael Schumacher, itinéraire d'un surdoué", préface de Jean Todt: la biographie autorisée la plus complète et la plus vendue en langue française.

Ce que j'en pense:
"Michael Schumacher, itinéraire d'un surdoué" est un super livre, richement illustré, retraçant une grande partie de la carrière du pilote, le livre à été réédité au moins cinq fois au fur est à mesure des années, j'ai personnellement la 2ème et 3ème éditions, cette dernière s'arrête en 2002, une des plus grandes saisons du pilote, je sais que la cinquième édition s'arrête en 2006 à sa retraite et je n'ai pas vent qu'il y ai une sixième édition pour son retour chez Mercedes en 2010. Mais peu importe finalement car le plus intéressant dans ces livres ce sont bien les pages qui expliquent l'enfance jusqu'à ses débuts en Formule 1.

Michael Schumacher naît le 3 janvier 1969, sa mère est femme au foyer et son père construit des cheminées, c'est une famille plutôt modeste. A l'école le petit Michael est plutôt médiocre mais c'est surtout après l'école qu'il excelle, à l'age de 4 ans son père lui fabriquera un petit karting avec un moteur de mobylette, Schumi s'entraîne alors dans les rues et c'est grâce à un lampadaire qu'il percutera que sa carrière de pilote commencera, ses parents inquiet de le voir se blesser déciderons de l'inscrire sur la piste de Karting voisine, et tout s'enchaînera, à 6 ans il deviendra champion de son club avec un kart 100cm3 que son père avait fabriqué avec les pièces jetées des kart des autres membres du club.  

Schumacher enfant à l'époque du karting - Formule Ford - Avec Senna, son idole de jeunesse

A 11 ans, pendant les championnats du monde de karting en Belgique, Michael rencontrera son idole Ayrton Senna, c'est à partir de ce moment qu'il voulu lui ressembler, la suite de sa carrière sera une suite de chance, il avait le talent mais pas l'argent, il rencontrera les bonnes personnes aux bons moments, Jurgen Dilk lui payera ses premiers moteurs performants et financera ses championnats suivant et Schumi devint champion d'Allemagne junior de Karting dans la foulée en 1984.

Vers 17 ans, Michael Schumacher entre comme apprenti mécanicien chez Volkswagen, La même année il remportera les titres de champion d'Allemagne et d'Europe de Karting, l'année suivante il commencera une saison de Formule Ford 1600 encore financé par Jurgen Dilk, l'année suivante il s'engagera en Formule Koenig ou il devient champion en remportant neuf des dix courses, puis il rencontrera Willy Weber qui lui financera ses premières saisons en Formule 3, il terminera 2eme en 1989 à un point du premier et sera champion en 1990 avec huit victoires.

L'heure des premières victoires chez Benetton - Premier titre Benetton - L'époque faste chez Ferrari

En 1990, Michael s'engagera en championnat Groupe C, dans la junior team Sauber-Mercedes regroupant les trois premiers du championnat de F3 avec  Frentzen et Wendlinger, c'est la première fois qu'il était dans une écurie ou tout était fait pour le bonheur des pilotes. Il terminera cinquième du championnat et cinquième des 24H du Mans et en parallèle de nouveau champion de Formule 3, à l'époque il s'engagera aussi dans quelques courses F3000 et reçu ses premières propositions en Formule 1 chez Footworks et Tyrrell, c'est pourtant chez Jordan qu'il commencera sa carrière en F1. Il se qualifiera septième pour sa première course à SPA en 1991 et lors de la course il était déjà cinquième après le premier virage, malheureusement son embrayage lâchera 300 m plus loin, Certains on pensés qu'il aurait pu gagner pour sa première course. L'année suivante, Schumacher qui ne voulait pas concourir avec un moteur Yamaha anémique s'engagera chez Benetton et commençera à devenir le grand champion que l'on connaît, en 1992 il obtint sa première victoire et 8 podiums, en 1993 9 podiums et 1 victoire puis l'année 1994 ou il remportera son premier titre de champion du monde avec huit victoires et 10 podiums, deuxième titres en 1995.

Jordan 191 - Benetton B194 - Ferrari F2004


Puis il s'engagera chez Ferrari avec le succès que l'on connaît même si celui ci ce fit attendre un peu... en 1997 et 1998 les titres pilote lui échappèrent de peu mais c'est surtout en 1999 que le sort s'acharnera sur lui avec son accident à Silverstone qui lui brisera les deux jambes et lui fera louper sept grands prix. La suite on la connaît, ça sera les années de la totale domination et de ses cinq titres de champion consécutif, une domination presque unique dans le sport automobile, C'est ce qui ce passe quand un pilote exceptionnel rencontre une Team exceptionnelle qui fabrique une F1 exceptionnelle.

La carrière Michael Schumacher, c'est tous ça et bien plus encore, c'est une multiplicité de moments forts, de moments inoubliables qui resteront gravés dans les mémoires de tout les passionnés de F1, que l'on soient pro-Schumi ou anti-Schumi on ne peut que reconnaître son talent extraordinaire.

L'époque Mercedes - Avec sa femme - Avec son plus grand fan Sebastian Vettel

Rappelez-vous de son exceptionnelle 2eme place au grand prix d'Espagne 1994 alors que sa boite de vitesse était rester bloquer en 5eme pendant 42 tours. Le grand prix de Belgique 1995 ou Michael remonta de la 16eme place a la première marche en seulement 16 tours sous une pluie battante...avec des pneus Slick. Souvenez-vous d'Espagne 1996 ou Michael roulait 4 secondes plus rapide que n'importe quel autre pilote...encore sous la pluie. Le grand prix d'Hongrie 1998 ou il se construira une avance de 25 secondes en 19 tours. Le grand prix de Belgique 2002 ou il se ménagea une avance de 26 secondes sur 44 tours face a son coéquipier Rubens Barrichello. Souvenez-vous de l'éclatante victoire du grand prix du Canada 2003 ou il gagnera la course avec des freins à l'agonie. Le grand prix d'Autriche 2003 ou sa voiture prit feu dans les stands et sans aucuns signes de panique restera dans le baquet et attendit calmement le signal de départ...pour une autres victoires. Le grand prix de France 2004 ou le Baron Rouge gagnera avec une stratégie de 4 arrêts au stand. Enfin, souvenez vous de son dernier grand prix, Brésil 2006, qui après une crevaison et un long arrêt aux stand réussira une remontée historique de la dernière place a la quatrième place, Schumacher c'est aussi un marque avec plus de 300 articles, des lunettes aux parfums en passant par les serviettes et les casquettes, c'est aussi un magazine et un club actif de supporters, c'est aussi des associations et des dons d'argent (il donnera 1 millions pour le tsunami en 2004), Schumacher c'est aussi un dès plus gros salaire de la F1 avec plus de 35 millions en fin de carrière sans compter les sponsors publicitaires...

Voilà ce qu'est le système Schumacher, un livre exclusivement pour les passionnés de Formule 1 et les fans du pilote que j'ai essayé de réduire dans un bref résumé, je finirai sur une petite phrase que Sebastian Vettel devrait utiliser: "Si les autres pilotes me critiquent, alors j'ai fait beaucoup de choses comme il le fallait".

Et même si ce fait divers n'est pas présent et écrit dans le livre, je ne peu conclure sans lui souhaiter un rétablissement rapide de son état de santé, le 29 décembre 2013 alors qu'il skiait à Méribel, il chuta et heurta un rocher en pleine tête, plongé dans le coma durant plusieurs mois, Michael Schumacher à longtemps surfé entre la vie et la mort, en phase de réveil progressif depuis plusieurs semaines, On espère maintenant qu'il retrouvera un maximum de ses facultés antérieure. 16/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




James Bond, 101 voitures
Jean-Antoine Duprat
Editions: de l'Opportun 
Parution: 2012
Nombre de pages: 228 pages
Genre: Guide Filmographie/Automobile

Quatrième de couverture
En cinquante ans d'une existence trépidante, le plus célèbre agent secret de Sa Majesté est monté à bord des plus belles voitures du monde. Impossible de parler de James Bond sans évoquer ses plus belles conquêtes qui ont pour nom : Aston Martin, Chevrolet, Rolls Royce, Alfa Romeo, Jaguar, Lamborghini, BMW et autres Maserati. "Au sujet des voitures, Bond avait des marottes bien à lui. Il avait acheté, presque neuve, l'une des dernières 4l 500 Bentley, avec compresseur Amherst Villiers. Il l'avait soigneusement mise à l'abri pendant la guerre, la faisait réviser chaque année ; un ancien mécanicien de chez Bentley, qui travaillait dans un garage près de son appartement de Chelsea, l'entretenait avec un soin jaloux. Bond conduisait dur et avec un plaisir presque sensuel", souligne d'ailleurs Ian Fleming au début de son premier roman Casino Royal. Le ton est donc donné : James Bond abuse tout autant de son permis de conduire que de son légendaire permis de tuer. La collection que James Bond s'est constituée est mythique ! Bolides légendaires, vieilles anglaises iconiques, tout-terrain indestructibles, décapotables classieuses... Toutes (ou presque) bardées de ces désormais célèbres gadgets imaginés et installés par le non moins indispensable "Q". Ces 101 voitures de légende qui passent entre les mains expertes de Bond, le poursuivent ou croisent sa route ont toutes pour point commun de nous avoir fait rêver ! A l'instar de leur héros, ces belles carrosseries sont devenues mythiques et indémodables. Les voici enfin réunies... Rien que pour vos yeux.

Ce que j'en pense:
Quand j'ai vu ce livre en vente juste avant noël 2012, j'en suis tombé sous le charme, je le feuilletait à chaque passage dans le rayon livre, détail qui n'a pas échappé au père noël qui à décidé de me le mettre au pied du sapin, une belle surprise. Ce qui fait plaisir de prime-abord, c'est la couverture du livre qui reprend la silhouette de l'Aston Martin DB5, la voiture mythique par excellence de James Bond et que l'on retrouvera à cinq reprises dans ses films. Chaque véhicules à droit à sa double pages, 101 fiches pour 101 voitures, la photo à droite et le bla bla à gauche. Chaque fiches nous apportent une petite description du véhicule et les raisons de sa présence dans le film, le nom des films ou elle apparaît, un peu plus bas un bloc décrit ces apparitions dans le ou les films et les anecdotes importantes s'y rapportant, enfin, un tableau nous rappelle les caractéristiques techniques du véhicules ainsi que les équipements spéciaux dont elle à était équipée pour le film. enfin bref... l'essentiel de ce que vous devez savoir sur chaque véhicules de la série ! il n'y a pas grand chose à dire d'autre, la lecture est agréable et on apprend pas mal de petites choses mais...

Trois véhicules cultes

...mais derrière cette très bonne première impression, le livre de Jean-Antoine Duprat cache quelques (gros) défauts, le premier et d'ordre esthétique, il y'a plusieurs façon d'écrire les fiches dans son livre, quelques fois c'est l'année qui sera en face du modèle de la voiture, d'autre fois ce sera le film qui sera en face du modèle de la voiture et l'année disparaîtra, quelques fois le film sera noté en bas... comme une impression que le livre aurait été fabriqué à plusieurs sans que ces personnes ne se mettent d'accord sur une mise en page. Je chipote un peu...
Mais le deuxième défaut, plus grave à mon sens devient même rédhibitoire au fil de la lecture concerne les photos des voitures qui ne sont pas (à quelques exceptions près) celles tirées du film ! Un problème de licence ou un manque d'argent ? un manque de temps ? la précipitation de devoir sortir le livre absolument avant les fêtes de fin d'année ? En tout cas le résultat fait brouillon et un peu bâclé, par exemple nous aurons droit à la photos d'une 2CV6 Bleu pour "Rien que pour vos yeux" alors qu'elle est jaune dans le film. Encore pire, la Toyota 2000 GT de "On ne vit que deux fois"; dans le film, la Toyota utilisée était un modèle unique cabriolet, de couleur blanche, bien que cette anecdote est écrit dans la fiche, la photo est celle d'une 2000 GT Rouge et Coupé ! Dommage ! Malgré tout c'est une bonne idée et un livre unique en son genre, c'est même une belle performance d'en sélectionner 101 car que retiens t-on vraiment des voitures croisées dans les films de James Bond ? L'aston Martin DB5 bien sûr et ses modèles plus récents, les Lotus Esprit, la 2CV, L'AMC Hornet, La Ferrari 355, les BMW des films de Pierce Brosnan également... Mais d'autres passe totalement inaperçu, qui ce souvient encore de l'Audi 200 de "Tuer n'est pas jouer" ? Ou encore celles présentes dans les films hors séries ou les romans ? à offrir à des amateurs de James bond et des belles automobiles comme moi. 14/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Apex
Kazunori Yamauchi - Rei-Ichiro Fukuno
Editions: Polyphony Digital - Sony
Parution: 2010
Nombre de pages: 214 pages
Genre: Guide

Quatrième de couverture
Le virage approche rapidement alors que la vitesse plonge le décor dans le flou. Levant votre pied de la pédale d'accélérateur vous actionnez fermement les freins. Les G issus de la décélération s'imposent à vous et les pneus crissent, meurtris par le revêtement. La ceinture de sécurité vient comprimer votre poitrine. L'aiguille du compte tours bondit vers le haut à chaque rétrogradage. Relâchant légèrement les freins, vous tournez le volant progressivement, mais avec assurance. Les G de la décélération laissent place aux G horizontaux, plaquent votre corps contre le flanc du siège baquet. Vous visez le point crucial du virage, celui ou la force centrifuge et celle liée à la direction s'équilibrent pour être immédiatement remplacés par l'accélération. Apex - La corde, l'endroit immatériel du virage permettant d'obtenir les meilleurs temps au tour.  

Ce que j'en pense:
"APEX" c'est un peu la bible des joueurs de Gran Turismo, Le premier volume est sorti en 2010 avec le jeu Gran Turismo 5 dans ses versions Collector et Signature, un deuxième volume est sorti en 2013 avec le jeu Gran Turismo 6 dans sa version collector mais seulement pour le Japon, c'est pourquoi je ne parlerais ici que de la version GT5 d'Apex, la seule que nous avons et que nous pouvons consulter également en ligne sur de nombreux sites de partage légal (ou pas), je ne pense pas qu'il y est grande différence entre ces deux versions dans les parties technique du livre. Crée par les studios Polyphony, c'est le "magazine" exclusif de Gran Turismo, vous ne le trouverez pas chez ses concurrents !

Après une courte introduction sur les secrets des matériaux et l'avènement de l'automobile et quelques pages sur l'histoire de l'automobile des prémices jusqu'au véhicules électriques d'aujourd'hui, le livre rentre directement dans le vif du sujet et c'est ce qui nous intéresse le plus, Le chapitre 1 traite des techniques de pilotages, du rôles des pneus, de leurs glissements et de l'adhérence, il nous explique comment partir le plus rapidement possible, les principes de bases des virages et des trajectoires ainsi que des astuces pour réduire la force centrifuge et des astuces un peu plus pointu comme la maîtrise du contre braquage (qui est une technique instinctive à mon sens) et le talon pointe, bien connu des possesseurs de volant avec pédalier trois pédales.

Une voiture bien réglée et c'est la victoire assurée...

Le chapitre 2 est là pour nous expliquer en détails les caractéristiques de chaque parties de votre véhicule, un chapitre mécanique, tout y est abordé simplement et dans un jargon accessible même à ceux qui n'y connaissent pas grand chose, tout y est expliqué, les caractéristiques des dimensions de la voiture, voies, hauteur, largueur, empattement etc. Une très grande partie, passionnante, nous explique le fonctionnement du moteur et les changements qui peuvent améliorer ses performances, ce suivent des chapitres très bien fait sur la transmission, le châssis et les freins, les suspensions et les liens au sol, pneus et l'alignement des roues et le rôle de ses réglages, carrossage, pincement, chasse...

Le chapitre 3, le plus intéressant pour les joueurs s'occupe de la préparation et des réglages, premièrement le livre nous explique point par point ce que peu apporter chaque modifications que l'on effectuera sur son véhicule en vrai comme dans le jeu et ses conséquences sur les performances et le pilotage, encore une fois, tout est abordé, vous comprendrez par exemple la nécessité de régler point par point et très finement votre bolide et dans un ordre logique, vous apprendrez à comprendre le comportement de votre véhicule et selon son type de propulsion, comment régler les suspensions, la transmission (DGL) et la boîte de vitesses ou encore l'aérodynamique, un chapitre riche d'informations que tout possesseur de Gran Turismo (et peut être même d'autres jeux) se devraient d'avoir dans leurs bibliothèques. Pour les débutants, il y'a aussi quelques pages intéressantes sur les réglages spécifiques suivant la situation, circuits rapides ou tortueux, circuits techniques en ville ou circuit de terre, sous la pluie mais également des réglages "types" pour améliorer les comportements des véhicules naturellement "Sur" ou "Sous" vireuse. Le tout accompagné de très jolis schémas.     

Un petit livre indispensable pour tout joueur de Gran Turismo, amateur de préparation automobile ou fan de sport auto, mais si vous n'êtes pas un amateur de mécanique ou un joueur exclusif de Final Fantasy (ou de call of Duty) vous n'y comprendrez rien et ne prendrez aucuns plaisirs à sa lecture, un livre ou l'essentiel de ce que vous devez savoir sur la préparation de votre voiture vous sera expliqué dans un jargon accessible même aux débutants, un livre que je considère comme une extension du jeu que j'aime feuilleter de temps en temps comme un livre de chevet, un petit livre qui m'a permis de m'améliorer en course et en contre la montre. 16/20


-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Parler, Communiquer, Convaincre
Jenni Trent Hughes
Editions: Marabout
Parution: 2004
Nombre de pages: 352 pages
Genre: Guide

Quatrième de couverture:
Vous voulez annoncer à vos enfants que vous vous séparez ? Le (ou la) partenaire d'un(e) ami(e) vous a fait des avances déplacées ? Vous souhaitez vous excuser après avoir commis une bourde ? Vous voulez une promotion ou remettre votre démission ? En famille, avec des amis, à la maison, au travail, en public, au lit... la liste des situations où une conversation épineuse s'impose est longue : il nous faut bien finir par affronter le problème. De façon concrète, cet ouvrage vous guidera dans 101 circonstances courantes pour entreprendre une conversation difficile : pourquoi, quand et comment aborder celle-ci, ce qu'il vaut mieux éviter de dire, les propos et les attitudes à tenir selon l'interlocuteur, comment provoquer ou éviter les conflits, ou encore comment donner ou recevoir des conseils. Les 101 courts chapitres vous permettront de consulter l'ouvrage de façon efficace et exactement au moment et dans les circonstances où vous en avez besoin, pour le problème qui vous préoccupe.

Ce que j'en pense:
Si sa couverture rose Barbie effrayera n'importe quel homme normalement constitué, il n'en est rien. Ce livre est aussi fait pour le sexe fort et est à l'instar de moi même plutôt bien foutu, le principe est simple, il vous aidera par des conseils simple à trouver les bons mots dans chaque situations.

Vous voulez demander une augmentation à votre connard de patron ? simple... rendez vous page 219, tout vous y sera expliqué, l'attitude à adopter, les mots à dire, le bon moment pour faire votre demande etc et vous faire réaliser que votre patron, même si il ce trimbale à longueur de journée dans un costume qui vous ferait manger pendant 3 ans n'est pas si différent que vous, lui aussi il pète et parfois même il fait caca !...

Votre collègue de bouleau à découvert bancaire de 8700 euros vous demande de lui prêter 400 Euros pour qu'il équipe sa voiture d'un superbe kit carrosserie et vous ne trouvez pas les bons mots pour lui dire non... Rendez vous page 309 ! vous y trouverez les mots "justes" pour faire comprendre à cette avorton les priorités de la vie, de plus il cessera de jacasser avec vous de ses grotesques projets tuning une fois que vous lui aurez dit non et vous fera la gueule pendant 2 ans, triple victoire.

Vous venez de vous arrêter au passage clouté pour laisser passer cette blonde aux cuissots insolents mais cette connasse ne vous remercie même pas, vous êtes sur le point d'ouvrir votre vitre et de l'insulter... non ! comment trouvez les bons mots ? rendez vous page 242, votre bouquin vous apprendra à l'insulter en souriant, elle ne vous a pas dit merci ? dîtes lui "Mais de rien, je vous en prie".

Désolé j'ai pas trouvé de photo de blonde sur un passage clouté...

Vous êtes au bouleau, au même poste depuis 34 ans et le nouvel intérimaire présent depuis 2 jours commence déjà à vous donner des ordres, vous n'avez qu'une seul idée, lui mettre un coup de barre à mine dans la nuque, "vous faire un collier avec ses dents et une salade avec ses couilles"... stop du calme, prenez votre bouquin page 270, et vous apprendrez avec tact comment remettre à sa place ce petit con très certainement fini à la pisse.

Vous avez compris le concept ? moi oui, et pourtant je suis pas fut-fut à la base... alors si un un être médiocre à compris, vous devriez comprendre. C'est un bon livre franchement mais il dégouline un peu de bonnes intentions, suivre à la lettre les recommandations de ce livre sont parfois impossible, vous vous voyez dire à votre patron qui vous à harceler pendant 8 ans "Travailler ici a été un plaisir, mais il est maintenant temps pour moi de passer à autre chose" non c'est pas réaliste... rendez vous nul par, cassez lui la gueule et assurez vous qu'il ne se réveille plus. Et attendez pas 8 ans.

Bref, ce livre est donc une très bonne base pour améliorer votre façon de communiquer avec autrui, il vous permettra de trouver les bons mots dans chaque circonstance, un livre au concept original, facile à lire, pas indispensable mais agréable à feuilleter de temps à autre pour avoir un avis réfléchi et objectif. 13/20

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Dernière édition par MATHURIN le Lun 9 Mai - 18:16, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mathurin.fra.co
MATHURIN



Messages : 54
Date d'inscription : 17/11/2012

MessageSujet: Re: PETITES CHRONIQUES LITTERAIRES    Ven 18 Avr - 10:02



Curieuses histoires de la franc-maçonnerie
Léopold Vanderhaeghen
Edition: Jourdan
Parution: Avril 2011
Nombre de pages: 220 pages
Genre: Document

Quatrième de couverture:
De Noé à Jésus, en suivant les personnages des récits de l'Ancien et du Nouveau Testament, l'auteur examine les notions qu'on y trouve et qui comme celles d'autel, d'holocauste, de temple, de pierre brute, de sacrifice'et surtout de secret ont pu nourrir l'imaginaire des premiers francs-maçons anglais et être récupérées par eux. Le livre soutient que la pierre d'angle de tout le système maçonnique semble bien être l'invention du mythe d'Hiram, personnage biblique vu comme une sorte de héros civilisateur et avec lequel la franc-maçonnerie pouvait définitivement rassembler en un tout cohérent des éléments qu'elle avait glanés, épars, dans la Bible. Né d'une thèse de doctorat présentée à l'Université Libre de Bruxelles, l'auteur nous entraîne au tout début de la construction de la Maçonnerie et à la recherche des principales raisons de son succès. Un ouvrage qui établit une filiation souvent recherchée et tout aussi souvent controversée.

Ce que j'en pense:
Moi est la Franc-Maçonnerie c'est une "grande histoire", j'ai toujours été fasciné par la communauté maçonnique et le secret qu'elle véhicule. Je me suis toujours posé des tas de questions toujours restées sans réponses, et ce n'est pas avec les abrutis du web qui confondent tout que je vais en apprendre plus... Si on s'attarde vingt secondes sur les commentaires postés sur You tube par exemple (cela vaut le coup) on se rend compte que certaines personnes ne sont vraiment pas loin de la folie en s'imaginant qu'un terrible complot maçonnique "illuminati" est sur le point de mettre "en marche" un terrible plan... En fait cela fait une éternité qu'ils sont sur le point et toujours rien n'est arrivé... Certes ne soyons pas dupe ! on sait très bien que la majeur partie des "graves" décisions sont prises en secret par de hautes autorités dont nous n'avons aucunes connaissances mais cela n'a rien à voir avec la mise en oeuvre d'un plan diabolique mais tout simplement parce qu'impliquer la populace dans la prise de décisions qui orienteront la société nouvelle serait un véritable merdier ! et cela n'a strictement rien à voir avec la Franc-Maçonnerie...


Quelques symboles maçonniques

Alors quand je suis tombé sur ce livre, je me suis laissé convaincre, enfin j'apprendrais avec un expert la véritable histoire de la Franc Maçonnerie,
La naissance de la franc Maçonnerie traitée dans le premier chapitre est la partie la plus intéressante, nous apprenons avec moult détails comment est née la confrérie et dans quel contexte historique, les précurseurs étant de véritables maçons et la franc maçonnerie étant une des nombreuses confréries de métiers de l'époque. Nous y apprenons la transition de la Maçonnerie Active médiéval à la maçonnerie Spéculative, son évolution interne d'une corporation de métier en un groupe de pensée ou le secret fera son succès. Cette partie est passionnante est nous y apprenons l'essentiel de ce que nous devons savoir pour comprendre. Ni plus, ni moins.

La seconde partie, beaucoup plus mystique, traite des "origines bibliques" -ou comment la franc-maçonnerie c'est inspirée de la la bible et d'autres religions pour se créer une "ambiance" et une aura propre tout en se créant de toutes pièces un passé prestigieux notamment en inspirant de l'Egypte antique- est une véritable purge, je n'ai pas du tout adhéré ni était captivé, les nombreux textes religieux et références sont à mon gout terriblement rébarbative, la sacralisation de l'espace, la pathophanie profane, l'autel, Jésus et le mythe d'Hiram ne sont pas des sujets très passionnants... mais ceci n'engage que moi! 13/20    



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





Sam, Détective Privé
Linda Stewart
Edition: Castor Poche Flammarion
Parution: Janvier 2001
Nombre de pages: 198 pages
Genre: Policier

Quatrième de couverture:
Sam est un grand détective privé à New York. Dès que des cambrioleurs sévissent dans le quartier, il se met en chasse avec l'aide de sa bande de copains...

Ce que j'en pense:
Ce livre à une histoire, c'est ma Momentané qui me l'a acheté quand j'avais dix ou onze ans, pile la cible pour ce petit roman policier... Le problème est qu'a l'époque je détestais lire et ce livre à dormi une bonne dizaine d'année sur ma table de nuit de l'époque puis encore quelques années dans mes étagères chez moi avant que j'ai la politesse de commencer sa lecture, même si j'ai largement dépassé la date limite de péremption...

Peu importe, j'ai vraiment apprécié ce petit livre même si la cible est l'enfant d'une dizaine d'année, la qualité d'écriture de Linda Stewart le fait complètement oublier, pas de double sens mais c'est mignon sans être enfantin et je suis rentré dans cette histoire sans problème avec l'envie d'y revenir une fois le livre refermé, l'histoire (pas banal) d'une bande de chat qui vivent leurs vies de chats, ils appartiennent tous à leurs propriétaires respectifs mais ce décrivent tous comme "colocataires" de leurs "maîtres", on reconnait bien là les chats...


La vie d'un chat est palpitante..

Sam, le personnage principal de l'histoire est un chat détective privé. Il vit chez son maître, un type avec qui "il partage son bureau"... La journée il dort et la nuit venu commence ses affaires. Dans le même immeuble vit Spike, son collègue de bouleau et Doucette, une jeune chatte. Quand un jour un cambrioleur visite plusieurs appartement de l'immeuble c'est une nouvelle enquête qui commence... Sam et Spike parcourront New York à la recherche du moindre indice et interrogeront divers chats du coin... Fort bien décrites ces petites scènes forcément inspiré de scènes de films cultes sont un régal et leurs discussions un vrai délice, Les chats secondaires tous charismatiques... De Tom chat de Night Club à Scratch chat truand en passant par le chat bogoss star des pubs pour la pâté pour chats, Sue la jeune vendeuse dévergondé et Lady, jeune persane à pédigree aux pelage soyeux... j'en oubli, chaque tableau est un vrai plaisir.

Sam Détective Privé et un vrai bon livre pour les jeunes enfants et pré adolescents, à acheter les yeux fermés. Un petit bijou, drôle, énigmatique, attendrissant, bien mené et passionnant jusqu'au twist final, deviner la fin est impossible. j'aurais adoré le lire plus tôt... 17/20



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





Tout Seul
Raymond Domenech
Edition: Points
Parution: Mai 2013
Nombre de pages: 338 pages
Genre: Témoignage

Quatrième de couverture:
Le fiasco de la dernière Coupe du monde, la grève des joueurs. l'affaire du bus... L'été 2010, Raymond Domenech l'avait rêvé autrement. Mais jusqu'ici, l'ancien coach des Bleus avait toujours refusé d'en parler. Pourtant, il avait noté dans son journal de bord chaque pensée, propos, fait, détail. Aujourd'hui sonne l'heure des révélations, pour ce passionné de football qui livre sa vérité.

Ce que j'en pense:
Seul contre tous, Raymond Domenech ce raconte. Il raconte sa version des choses, ses années de sélectionneur vu de l'intérieur, le livre commence par l'épisode du bus de knysna, tragédie du sport Français et nous plonge directement dans l'ambiance nauséabonde de l'époque, comment as-t'on pu en arriver là ? C'est ce que tentera d'expliquer Raymond Domenech dans les trois cents pages qui suivront.

L'ex sélectionneur des bleus n'est clairement pas un écrivain mais sa façon d'écrire comme il parle accroche immédiatement le lecteur, j'ai aimé ce style direct et sans fioritures, à la manière d'un journal intime, il couche jour après jour les événements qu'il a vécu et ses impressions du moment, tout est expliqué avec grand renfort de détails, sans langue de bois ni pincettes, toutes les vérités sont dîtes et certains joueurs en prennent pour leurs grades mais les erreurs sont reconnues, Raymond Domenech n'a pas toujours fait les bons choix ni dit les bonnes choses...


2004-2010, six ans d'émotions... Diverses

Les bonnes années, les deux premières, sont aussi racontées, ont y apprend comment le coach à réussi à convaincre les anciens de revenir pour gagner avec comme point culminant la finale de la coupe du monde 2006 ou il en sortira comme un demi dieu, la suite on l'a connaît ne sera qu'échec, invectives et désillusions. Un récit simple et accessible à tous, pas seulement au fan de Football. Absolument passionnant à lire, on ne décroche pas facilement 15/20



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------





L'enfance des dictateurs
Véronique Chalmet
Edition: Prisma
Parution: Mai 2013
Nombre de pages: 170 pages
Genre: Document

Quatrième de couverture:
Joseph, Francisco, Jean-Bedel, Mouammar, Idi, Saloth Sâr…Qui pourrait croire que derrière ces prénoms anodins se cachent les plus sanguinaires dictateurs qu’ait connus le XXe siècle ? La tache rouge indélébile qu’ils ont laissée dans les livres d’histoire a fait oublier que même Staline, Franco, Bokassa, Kadhafi , Amin Dada ou Pol Pot, avant de devenir des tyrans, ont un jour été des enfants. Naît-on bourreau ou le devient-on ? Quelle est la part d’atavisme et de penchant psychologique ? Le contexte familial ou politique a-t-il une incidence sur l’orientation despotique et l’exercice de la cruauté ? C’est à cette réflexion que Véronique CHALMET invite le lecteur en plongeant « aux racines du mal ». À travers l’évocation pittoresque de l’enfance et de la jeunesse de dix petits garçons appelés à un sombre destin, elle retrace des épisodes historiques du siècle dernier. Elle esquisse, par touches légères et originales, le portrait de ces despotes tristement célèbres, offrant ainsi un éclairage nouveau sur le décryptage de la tyrannie.

Ce que j'en pense:
Que l'enfances de certains dictateurs ont étés dur parfois, on en viendrait presque, non pas à légitimer leurs actes (futurs), mais à les comprendre, à l'image des jeunes Hitler et Staline battu par leur père, ou bien du triste début de "vie" de Saddam Hussein qui déjà dans le ventre de sa mère recevait des coups de points en guise de technique d'avortement, à l'opposé Kadhafi fût un enfant surprotégé, auxquels on accorda tout les caprices. Tant de névroses futures forcément naît de ces premières années. Au programme du livre de Véronique Chalmet et dans l'ordre d'apparition, les débuts de vie de Pol Pot, Amin Dada, Staline, Kadhafi, Hitler, Franco, Mao, Mussolini, Saddam Hussein et Bokassa. Evidemment il en manque mais les choix de cette belle brochette de vainqueurs s'impose plus que tout autre.


Dans l'ordre; Hitler, Mussolini et Staline. Ont leurs donneraient le bavoir... Euh le pouvoir sans confession..

Mais quelque chose m'irrite à la lecture de cet ouvrage, le manque de source, où dans les récits de Véronique Chalmet ce situe la frontière entre fiction et réalité ? Où les infos ont-ils étaient recueillis ? Comment savoir le faux du vrai ? J'aurais aimé plus de correspondance avec des textes historiques par exemple, qui prouverait la véracité de ses faits romancés. Certes les textes sont très bien écris et quelques photos illustre ces propos, certes la lecture est passionnante, on y apprends plein de choses et il est difficile de décrocher de la lecture des différents chapitres mais avoir toujours cette idée en tête que l'on m'enfume peut être, gâche un peu la fête. 14/20



-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------




Ces dépendances qui nous gouvernent: Comment s'en libérer ?
Dr William Lowenstein
Edition: Calmann-Lévy / Livre de poche
Parution: 14 Février 2007
Nombre de pages: 322 pages
Genre: Analyse

Quatrième de couverture:
Cyberdépendant, joueur pathologique, dépendant affectif ou hyperactif sexuel, accro à l'alcool, au tabac, au cannabis, aux médicaments, au travail, au téléphone, au café... L'addiction nous guette tous. Pourquoi sommes-nous tous des dépendants potentiels ? Qu'est-ce qui fait basculer de l'usage festif à l'abus, puis à la dépendance ? Que recherche-t-on dans les substances ou les comportements addictifs ? Pourquoi est-on plus vulnérable à certains moments de sa vie ? Comment vit-on quand un plaisir devient un enfer ? Comment retrouve-t-on sa liberté ? Dans cet ouvrage de référence, les principales dépendances de notre siècle sont analysées par le Dr Lowenstein, spécialiste des addictions. A travers son expérience, il nous en explique les mécanismes et nous dit comment sortir de ce qu'il nomme " la maladie des émotions ".

Ce que j'en pense:
Le Dr Lowenstein, visage bien connus des médias, ancien chef de Clinique à la Faculté Necker-Enfants Malades à Paris puis spécialiste hospitalo-universitaire de l’interface Sida-Toxicomanie, ce passionne pour les addictions pendant les lourdes années quatre vingt lorsqu'il est confronté par le force des événements aux toxicomanes malades du sida.

Toutes les addictions sont Abordées de manière simple dans de courts chapitres, concis et assez précis, riche en anecdotes; Les addictions avec drogues (alcool, tabac cannabis, cocaïne, héroïne, ecstasy, médicaments) Les addictions sans drogues (cyberdépendance, sport intensif, jeu pathologique, workaholisme, dépendance affective, hyperactivité et dépendance sexuelle) ainsi que les comportements à la frontière de l'addiction (kleptomanie, achats excessifs, café, thé, chocolat, trichotillomanie, onychophagie, chirurgie esthétique et pour finir le téléphone portable...)


Usage, Abus, Dépendance

Les chapitres sur les addictions avec drogues sont les plus intéressants mais chaque rubriques est abordées de manière similaire, le Dr Lowenstein ne prend pas de pincettes et n'utilise pas de discours moraliste, il explique le mécanisme complexe de notre cerveau des émotions face à ces substances qui en modifie sa chimie et qui rend accro ces utilisateurs. L'auteur à su "vulgariser" chaque sujets et explique simplement les effets, les dégâts, les mécanismes d'addictions, les statistiques etc... "Ces dépendances qui nous gouvernent" est un livre honnête et simple d'accès, écrit par un homme de terrain et d'expérience, idéal pour en apprendre plus sur les drogues mais qui nécessitera des recherches complémentaires si on veux en savoir plus sur chaque sujets à l'image des derniers chapitres sur les comportements à la frontière des addictions qui sont très pauvres en infos et bâclés pour la plupart.15/20




-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Ecrit par Mathurin Wallace

"Tous droits réservés"
© 2013 -2016 Maturin Wallace.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mathurin.fra.co
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PETITES CHRONIQUES LITTERAIRES    

Revenir en haut Aller en bas
 
PETITES CHRONIQUES LITTERAIRES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Bienvenue :: J'écris ce que je veux, quand je veux ! Et avec des fautes d'orthographes !! Clique vite et découvre...-
Sauter vers: